Le jour où j’ai démissionné …

Rappelons un peu la chronologie du truc pour commencer !
Début septembre :
Je commence à en avoir marre, je commence à chercher activement du boulot. 
Faut dire aussi que se faire engueuler à la place des autres, ça va cinq minutes. Mais juste cinq minutes hein. 
J’apprécie assez peu de me faire engueuler parce que je me porte volontaire pour travailler les week-ends alors que j’entame une relation longue distance compliquée. 
Voilà. 
Début octobre :
Je commence à avoir dans l’idée de finir mon contrat et de me barrer de cet endroit de merde. 
Je finis par me rendre à l’évidence, nouveau boulot ou pas, il faut que ça cesse. Je décide que le 31 décembre sera mon dernier jour. 
Hier :
J’ai décidé de démissionner. 
Aujourd’hui :
J’ai démissionné. De la fonction publique. D’un CDD certes mais j’avais une chance de devenir titulaire.
La question que je suppose qu’on va me poser dès que je vais annoncer la nouvelle c’est : pourquoi ?
Bon, mes collègues vont comprendre, ils sont au moins trois à s’approcher dangereusement de la zombification. Sachant que deux sont déjà en congés maladie pour dépression. 
Ca nous fait donc 6 personnes plus ou moins en danger psychologiquement. Sur une équipe de 11 personnes … 
Vous voyez pourquoi maintenant ? 
Alors certes, c’est peut être une décision stupide selon les critères habituels, mais c’est une décision nécessaire. 
Tout ce que j’espère maintenant c’est que mon préavis va passer vite En même temps avec tous les congés et les récups que j’ai encore à prendre, je devrais pas beaucoup bosser …
Advertisements

4 thoughts on “Le jour où j’ai démissionné …

  1. si tu t'y sentais vraiment mal, et bien … tu as bien fait !
    les autres ne sont pas a ta place, mais ca ne pas les empecher de critiquer. Le plus difficile sera de passer outre (notamment les remarques de l'entourage) , mais ce qui compte c'est que tu te sente mieux

    Like

  2. Je trouve aussi ! 😀

    Bon, j'ai de la chance d'un côté parce que mon entourage est assez réduit. Ma mère est avec moi parce que c'est pas dans mes habitudes de pleurer tous les jours. Le reste de la famille je les vois tellement peu que la question se posera peut être pas.
    Mes amis se poseront des questions mais vu ce que je leur ai déjà raconté ils devraient comprendre.
    Reste monsieur mais je pense qu'il me donnera raison vu que pareil, dès qu'on se voit je lui parle de mes problèmes de boulot. Et on se voit peu ^^

    En tout cas merci! 😀

    Like

  3. Je comprends, j'ai été dans une situation semblable. C'est une décision compliquée à prendre. Je crois qu'il ne faut pas essayer d'avoir l'approbation des autres, c'est une décision personnelle, pour ne pas se laisser complètement bouffer.

    Like

  4. Je demande pas l'approbation, juste qu'on essaie de comprendre pourquoi j'ai fait ça au lieu de me donner tort tout de suite.

    Je reste très heureuse d'avoir pris cette décision.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s