4 months in Japan

Le temps passe drôlement vite, je me rend à peine compte que ça fait déjà 4 mois que je vis au Japon. Le point positif c’est que ça veut  dire qu’il me reste encore 8 mois. On peut faire des tas de choses en 8 mois. Et d’ailleurs j’aimerais bien rester mais ça c’est une histoire pour plus tard.

Time goes by really fast. I can barely realize it’s already been 4 months since I have been living in Japan. The good point is that I still have 8 months left. You can do a lot of things in 8 months. And by the day, I would love to stay but that’s a story for later.

Ce mois-ci a été calme. Enfin presque calme. J’ai pas mal bossé, j’ai fait pas mal de nouvelles expériences culinaires surtout, tenté du yakiniku sous toutes ces formes, mangé des sushi plus frais qu’à Tsukiji, j’ai mangé du melon japonais, des poires nashi, de la pastèque aussi. C’est l’été et je suis au Japon, il fallait absolument que je mange de la pastèque, malgré le coût exorbitant de la chose.

This month has been calm. Well, nearly calm. I have worked a bit, I had a lot of new culinary experiences, tried a lot of different type of yakiniku, ate sushi fresher than Tsukiji’s, ate japanese melon, nashi pears, watermelon too. It’s summer and I am in Japan I absolutely had to eat watermelon, despite the awfully high cost of that thing.

Gengis Khan

A part ça, j’ai fait du bateau, j’ai bronzé, chose qui ne m’était pas arrivée depuis au moins 4 ans. C’est ce qui arrive quand on passe son été à bosser 6 jours sur 7 … Le truc moins drôle c’est que maintenant j’ai la marque de mes chaussures sur les pieds et surtout celle des chaussettes. Plus sexy tu meurs.

Other than that I rode a boat, I got a tan, thing that didn’t happen to me in at least 4 years. That’s what happens when you spend your summer working 6 days a week … The less funny thing is that now I have a nice mark on my feet, both from shoes and socks. You can’t do sexier than that.

Autre point important de mon mois de juillet c’est, évidemment, que je suis partie à Hokkaido. J’avais envie de voir Hokkaido depuis longtemps, je crois que c’est la partie du Japon que j’avais le plus envie de visiter. C’est maintenant chose faite et je ne regrette absolument pas. (D’ailleurs vous allez avoir des tas de posts sur Hokkaido, amusez vous bien …)

Other important point of my month of July is, obviously, the fact that I went to Hokkaido. I wanted to see Hokkaido for a while, I think it’s the part of Japan I wanted to visit the most. Now it’s done and I absolutely don’t regret it. (Talking about that, you’re going to see a lot of posts about Hokkaido, have fun…)

From the hotel in Asahikawa

J’ai aussi bien entendu commencé à faire l’expérience de l’été tokyoïte, je savais que j’allais mourir, je pensais pas que j’allais mourir ET fondre. Le pire c’est que je bosse à la plonge dans un restau, j’en suis presque à supplier d’aller courir en salle pour apporter les plats aux clients. Sans compter que j’ai été presque contente de passer 3 heures à enlever les arrêtes des harengs …

I also, obviously, started to experience the wonderful Tokyo summer. I knew I would die, I didn’t think I would DIE and melt. The worse is that I work as a dishwasher in a restaurant, I’m nearly to the point of begging to go in the main room to give the plates to clients. I was even nearly happy to spend three hours removing bones from herrings …

Enfin bref, je crois que c’est tout pour ce mois-ci. On repart en août pour de nouvelles aventures avec, je l’espère, le Mont Fuji au programme.

Anyway, I think that’s all for this month. Let’s move toward August for new adventures with, I hope, Mount Fuji.

Advertisements

4 thoughts on “4 months in Japan

    1. Héhé merci pour le commentaire !

      Quant à ce qui m’a amenée au Japon c’est pas une histoire courte mais je vais tenter de te faire un résumé.
      J’avais un job merveilleux sur le papier, job décroché avant même d’avoir finit mes études, à 15min de chez moi, dans un musée certes petit mais ça me permettait de faire plein de trucs différents et j’adorais ça. Mais ça c’était sur le papier, en réalité la situation est vite devenue insupportable. Tellement insupportable que j’en suis venue à faire le boulot de 5 personnes et que forcément ajoutons ça à une situation à la limite du harcèlement avec ma chef et qu’en plus j’étais sous payée, j’ai claqué la porte.
      Du coup je me suis retrouvée là sans boulot, j’ai pas mal cherché mais chercher un boulot dans le tourisme en octobre dans la campagne profonde où la saison hivernale n’existe pas, bah c’est chaud. Bouger aussi c’est chaud parce qu’un employeur donnera toujours la priorité à un local, surtout dans mon domaine. Bref, voilà pour la partie boulot.
      Au niveau des relations humaines j’avais des problèmes avec ma chère mère, j’en ai toujours d’ailleurs mais je survis mieux aux emails quotidiens qu’à ses reproches quotidiens. Même si je déverse ma rage sur twitter à chacun de ses emails. Sérieusement, elle est du genre jamais contente, quoi que je fasse elle est jamais contente. Elle aurait adoré que je reste à mon ancien boulot, obtiennent un CDI et emménage avec un éventuel copain dans une belle maison, ça c’était son rêve, peu importe que je pleurs en rentrant du boulot.
      En parlant de copain, j’en avais un aussi avant de partir au Japon, monsieur est menteur et infidèle et donc forcément ça pouvait pas marcher. Quand je suis partie je me suis dit que si notre couple survivait à ça ça marcherait, bah ça n’a pas marcher. Au moins j’ai été fixée.
      Donc voilà, la situation était pas joyeuse. A l’époque où je faisais mes études je me disais que j’irais peut être passé un peu de temps à l’étranger en Europe pour bosser et j’ai parlé de mon désir de nouveaux horizons à un pote qui m’a appris l’existence du Working Holiday Visa qui te permet de passer un an dans certains pays et d’y bosser. Je voulais pas aller dans un pays anglophone parce que je parle déjà anglais couramment et le Japon était dans la liste et étant fascinée par le pays depuis longtemps et ayant des bases en Japonais j’ai décidé d’y aller sur un coup de tête. J’ai obtenu le fameux visa en janvier et je suis partie en mars. Vala.

      J’espère que c’était pas trop long 🙂

      Like

      1. Coucou c est encore moi :). Je me demandais, avant de partir, quel niveau avaiq-tu en japonais ? J’hésite bcp entre un pvt ou partir étudier 1 an ou 1 an et demi…je me dis qu’avec le pvt je serais plus libre, mais ça sera plus galère pour avoir un peu d argent. Et que si après je reviens, a part en statut étudiant… Ben je suis coincée un peu :/
        Qu’en penses tu?

        Like

      2. Avant de partir j’avais étudié le japonais correctement pendant 4 mois ? J’ai regardé des animés pendant des années du coup ça m’a pas mal aidée mais j’avais jamais parlé japonais de ma vie ^^

        Quant à ta question, tout dépend de ce que tu cherches et surtout de ton compte en banque. (et/ou si t’as quelqu’un prêt à payer pour toi) Parce que rien qu’une année d’école de langue coûte au minimum dans les 7 000 €. Sans compter évidemment le logement et la nourriture et le transport. Alors qu’avec le PVT déjà t’as l’école en moins à payer. Après faut penser aussi qu’en visa étudiant bah t’as cours, du coup t’es coincé dans la ville où t’as cours à part pour les week-ends.
        Moi je suis partie en PVT parce que je voulais partir vite. J’ai eu le visa en 30 min top chrono alors que le processus pour le visa étudiant c’est 5-6 mois.
        Faut savoir aussi que si tu pars en PVT tu seras toute seule, si tu pars étudier t’auras plus de facilités à te faire des amis et à t’installer parce que la plupart des écoles t’aident pour ça.

        Enfin voilà je sais pas quoi te dire, tout dépend de ce que tu veux retirer de ton année au Japon, si tu veux avoir la liberté de bouger c’est le PVT qu’il te faut, si tu veux vraiment apprendre la langue le visa étudiant est mieux.
        (Cela dit, rien ne t’empêche de faire les deux à la suite, je compte commencer les démarches pour un visa étudiant le mois prochain)

        Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s