C88 or how I died at Comiket

Le Comiket c’est le Graal ultime de tous les fans d’animés et de manga du monde entier. J’avais vu des images, je m’attendais un peu à ce que j’ai vécu mais en fait c’était encore pire que ce que j’avais imaginer.

Comiket is like the Graal of all fans of anime and manga of the world. I’ve seen pictures, I expected a bit what I lived but in fact it was even worse than what I had imagined. 

Pour être honnête, je voulais pas y aller. Enfin si, mais en hiver. Oui je sais c’est presque un sacrilège, je suis au Japon, à Tokyo, miraculeusement libre un jour de Comiket, on me propose même de m’emmener et je dis non. J’ai dit non trois fois avant d’abandonner et d’y aller quand même.

To be honest, I didn’t want to go. Well I did but in winter. I know it’s nearly a sacrilege, I’m in Japan, in Tokyo, miraculously free a day of Comiket, someone even asks me to go with him and I say no. I said no three times and I gave up and went anyway.

J’ai pas regretté le voyage. C’est un truc à faire dans sa vie, surtout quand on est fan d’animés et encore plus quand on en a l’occasion. En plus c’est gratuit, ce qui est un avantage non négligeable. Je me suis relativement bien amusée. J’ai été assez surprise de voir énormément de diversité dans les stands amateurs, ça allait des bijoux aux compilations de photos des magasins Book Off en passant  bien évidemment par les originaux de dessins et les classiques doujin et autres goodies.

I didn’t regret the trip. It’s a thing to do, especially when you’re an anime fan and especially when you can do it. And it’s free, which is always a good thing. I still have quite some fun. I’ve been pretty surprised to see so much diversity in the amateur section, it went from jewelery to compilations of pictures of Book Off stores and obviously to drawings, doujin and goodies.

J’ai miraculeusement rien acheté même si certains trucs m’ont bien fait de l’oeil. Je me suis aussi bien rincée l’oeil dans les diverses aires réservées au cosplay (parce que oui y en a plusieurs). J’ai vu des cosplay assez découverts à Japan Expo mais je pensais pas voir pire. Et j’ai vu pire. J’avoue aussi avoir été presque choquée de l’armée de “photographes”, quasi exclusivement mâle, autour des cosplayeuses les plus découvertes. Je suppose qu’elles savent ce qu’elle font mais n’empêche que ça m’a donné froid dans le dos et pourtant je suis pas facilement choquée.

I miraculously didn’t buy anything even if some things wanted me to buy them. I also lookes a lot at the numerous cosplay areas (because yes, there are several of them). I’ve seen revealing cosplays at Japan Expo but I didn’t think I would see worse. And I have seen worse. I’ll admit I’ve been nearly shocked by the army og “photographers” nearly only males, around the less clothed cosplay. I suppose they know what they’re doing but it still made me shiver, and I’m not easily shocked.

Cela dit, malgré le positif j’ai quand même cru que j’allais mourir. Le Comiket c’est pire que les trains japonais à 8h du matin. J’ai jamais vu de Japonais aussi peu polis de toute ma vie, on m’a aussi jamais autant marcher sur les pieds, choses que je déteste. Le problème d’avoir autant de monde dans un seul endroit est aussi que parfois la signalisation laisse à désirer, même mon accompagnateur a galéré pour trouver le hall des professionnels. Et bien sur dernier point négatif : PUTAIN IL FAIT CHAUD. Il fait chaud dehors, il fait chaud à l’intérieur, il fait chaud partout et j’ai vraiment cru que j’allais mourir.

That being said, despite the positive aspects, I still thought I would die. Comiket is worse than morning rush hour in Japanese trains. I’ve never seen Japanese people being so rude and I’ve never had anyone step on my toes so much, which is a thing I hate. The problem of having so many people in one place is that sometimes signalization is less than efficient, even my guide had troubles to find the professionnal hall. And, of course, last negative point: FUCK IT’S HOT. It’s hot outside, it’s hot everywhere and I really thought I would die.

Résultat de ma journée de dimanche au Comiket : j’irai plus jamais. Ou alors je prépare un peu mieux ma visite et je décide de ce que je veux voir avant histoire d’être efficace et de pas mourir pour rien.

Result of my Sunday at Comiket: I’m never going again. Or I prepare my visit a bit better and I decide on what I want to see before going, so I can be a little efficient and not die for nothing.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s