My week in Japan #14

Il s’est donc écoulé deux semaines depuis le dernier billet et pas mal de choses se sont passées.

Well, it’s been two weeks since my last post and many things have unfolded.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Déjà, j’ai fait un tour à Hokkaido pour le festival de la neige. C’était vraiment sympa, j’adore Hokkaido et je crois que je m’en lasserais jamais. Par contre, je crois que je serais absolument incapable de passer tout un séjour uniquement à Sapporo, la ville n’est pas assez riche et ancienne pour y passer autant de temps. Et les environs sont magnifiques. Cela dit, pour le festival de la neige c’était juste parfait et j’avais vraiment besoin de voir la neige et des températures qui descendent en dessous de zéro.On a fait un tour à Otaru aussi qui était bien mieux qu’en été. Il y avait tellement de neige, j’ai trouvé ça génial. Je suis rentrée bien rafraichie et heureuse. La prochaine fois, on y va en Shinkansen! (enfin je dis ça mais je n’ai absolument aucune idée de quand ce sera).

First, I went to Hokkaido for the snow festival. I was really nice, I love Hokkaido and I don’t think I’ll ever get tired of it. But I don’t think I could spend a whole trip only in Sapporo, the city isn’t ancient enough to spend so much time in it. And the surroundings are beautiful. But for the snow festival it was just perfect and I really needed to see snow and be a bit cold. We also went to Otaru that was even better than in summer. There was so much snow it was wonderful. I went home relaxed and happy. Next time, we’re going with the Shinkansen! (well I say that but I have absolutely no idea when it’ll be).

fishes frozen in ice
Sushizanmai is scary

Tout ça me ramène au sujet qui me préoccupe depuis des mois, c’est-à-dire la réponse à ma demande de visa étudiant, que je n’ai toujours pas. Il est donc impossible pour moi de faire des projets après le mois de juin, puisque c’est ma limite au cas où je dois sortir du territoire et revenir pour avoir un visa touriste. Il est même pas possible de faire d’autres projets à part pour la Golden Week puisque je ne sais pas si j’aurais finalement cours ou pas. Je sais très bien que je stresse probablement pour rien mais là je peux pas m’en empêcher. Je stressais beaucoup moins quand j’ai pris un aller simple pour le Japon et que je suis montée dans l’avion. Bref.

All of this brings me back to the subject I’ve been dealing with for months, which is the answer to my student visa, which I still don’t have. I thus can’t plan anything beyond Jun since it’s the limit I’d have if I had to get a tourist visa. I can’t even plan anything beyond what we’ll do during Golden Week because I still don’t know when I’ll have classes or not. I know I’m probably stressing for nothing but I can’t really help it. I was stressing a lot less when I bought my ticket to Japan and got into the plane.

shingeki no kyojin yuki matsuri

Ce genre de chose est le genre de chose qui me fait presque regretter le célibat puisque sans le Nippon j’aurai déjà un aller-simple pour faire un autre working holiday dans un autre pays. ce qui amène le prochain fait marquant de ces derniers jours qui est que j’ai donc passé ma première Saint Valentin en couple et, pire encore, au Japon. Finalement on a pas fait grand chose, une balade sous les pruniers en fleurs du temple Yushima Tenjin, un repas dans un restaurant tout proche spécialiste de l’oyako-don, mon plat préféré, et on est rentrés. En tant que petite amie presque parfaite je me suis quand même amusée à faire des chocolats maison. OK c’était des mendiants donc le niveau était pas super élevé mais ça a été fait avec amour. J’ai même fabriqué la boîte en origami. Chéri était ravi.

This is the kind of thing that nearly makes me regret the time I was single because if I didn’t have a boyfriend I’d already have bought another ticket to do another working holiday visa in another country, which brings the next subject which is that I spent my first ever not-single Valentine’s Day and it happened in Japan. In the end we didn’t do much, a walk under the blooming plum trees of Yushima Tenjin, lunch in a close restaurant specialized in oyako-don, my favorite dish, and we went home. As a nearly perfect girlfriend I still had fun making homemade chocolates. It was mendiants so it wasn’t too hard but I did it with love. I even made the box in origami. Boyfriend was overjoyed.

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s