My week in Japan #16

Après les émotions de la semaine dernière cette semaine a été plutôt calme, même s’il faut avouer que j’ai fait des trucs de malade.

After last week’s emotions, this week was pretty calm, even if I did some crazy stuff.

 

Déjà j’ai pris un billet d’avion pour prendre des “vacances” en France. Le raisonnement derrière, sachant que j’ai pas forcément envie de rentrer, c’est que c’est maintenant ou jamais. Plus ça avance, plus cette aventure expatriée s’annonce permanente. Mes vacances futures s’annoncent courtes et surtout la prochaine fois que je rentrerai je serai probablement pas toute seule et ma mère risque de pas apprécier. Ma grand-mère va aussi fêter ses 98 ans dans une semaine et même si elle pète la forme, elle a quand même 98 ans. J’ai donc décider de profiter de l’occasion qui s’offre à moi pour passer deux semaines dans la maison de mon enfance.

Je suspecte que ce sera tout sauf des vacances. Mais je pense faire un épisode spécial (ou deux).

First I bought plane tickets for a “vacation” in France. The thinking behind this, knowing I don’t really want to go back home is that it’s now or never. The more it goes, the more my expatriation adventure seems permanent. My next vacations are probably going to be short and the next time I’ll go home I probably won’t be alone and my mother probably isn’t going to be thrilled about that. My grand-mother’s birthday is also in a week and she’ll be 98, she’s still really energetic but it doesn’t change the fact she’s 98. Thus I decided to use the occasion to spend 2 weeks in my childhood home.

I suspect it’ll be everything but vacations but I’ll probably write a special episode.

pruniers ume matsuri yushima tenjin

 

A part ça en fait j’ai l’impression d’avoir passé ma semaine à manger des trucs super bons. Ca a commencé jeudi soir où mon amie m’a trainée au TGI Fridays, restaurant américain connu pour ses portions généreuses, parce qu’elle en avait plus que marre de me voir collée à mon ordi.

Aside from this I feel like I have spent the week eating good stuff. It started on thursday when my friend took me to TGI Fridays, an american restaurant known for its generous servings, because she was sick of seeing me glued to my computer.

 

Ca a continué samedi où, après avoir fait un tour au Salon de la Photo à Yokohama, Monsieur en a profité pour appeler un pote à lui et sa petite famille nouvellement créée et on a fêté la naissance du petit à Chinatown, endroit de rêve pour gourmet en mal d’exotisme. Et je dois avouer que c’était sacrément  bon.

It continued on Saturday when after a visit to the camera show in Yokohama, BF used the occasion to call a friend of his and his new little family and we celebrated the birth of the little guy in Chinatown, the perfect place for a gourmet who needs exotism. And I have to admit it was really good.

yushima tenjin temple tokyo

Dimanche c’est devenu un restaurant français avec une amie (j’ai mangé de la tartiflette *___*) Je suis allée dans un quartier où j’avais jamais mis les pieds et j’ai pratiqué mon japonais avec une fille, ce qui n’a pas encore fait évolué mon vocabulaire de mec mais j’y travaille. Et mardi c’était sushi dans l’un des bons restaurant du coin.

Sunday became a French restaurant with a friend (I ate tartiflette *____*). I went in a part of town I had never been to before and I practised my Japanese with a girl, which hasn’t changed my masculine way of talking but I’m working on it. And tuesday was sushi in one of the good neighborhood restaurant.

 

Cette semaine je me suis donc remplie la panse. Ce fut une bonne semaine.

This week, I ate quite a lot, it was a good week.

Advertisements

6 thoughts on “My week in Japan #16

    1. Ouais enfin vraie, façon de parler hein …
      Le reblochon était là j’étais déjà bien contente de retrouver le goût du fromage.

      Like

  1. Ca va du tout à fait abordable au hors de prix. Le repas dont je parle (entrée, plat, dessert et café) m’est revenu à environ 20 € mais ça peut monter tout de suite beaucoup plus haut.
    Le truc bien au Japon c’est que même les restaurants les moins chers sont délicieux.

    Like

      1. C’est de l’entrée de gamme, des petits restaurants non étoilés de gens qui adorent la France/ont fait leurs études en France/sont Français passés d’employés à propriétaires.
        En général ça monte pas à plus de 30 € pour le déjeuner. Pour le dîner et les trucs spéciaux ça peut grimper vite à plus de 50 €. Mais à ce prix là t’as du foie gras.

        Même les restaurants de Joël Robuchon ont une gamme de prix pour chacun, dont un très abordable.

        En fait les restaurants au Japon c’est pas cher en général comparé à ce qu’on peut trouver en France et pour une qualité toujours au rendez vous.

        Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s