My week in Japan #23

Je viens de me rappeler que j’avais promis de raconter le voyage que j’ai fait avec ma classe mais j’ai l’impression d’avoir oublier. Je compte bien le faire, même si ça reste compliqué de faire un vrai résumé quand on a déjà visiter un endroit trois fois.

I just remembered I promised to write about the trip I did with my class but it seems like I have forgotten. I still want to do even though I have visited these places three times.

tsurugaoka hachimangu kamakura

 

A part ça, je vais toujours en cours, on me demande toujours quand je me marie etc etc. La routine quoi.

That aside I still go to class, I’m still asked when I’m going to marry and so on. Business as usual.

 

J’ai quand même fait des trucs un peu plus marrants et je vais donc en faire un résumé. Ou en tout cas tenter. Chaque week-end, le parc Yoyogi à proximité d’Harajuku est le théâtre d’étranges festivals. Chaque semaine un nouveau pays ou endroit du Japon est à l’honneur et envahit l’espace événements à la gauche du parc. Comme cette semaine était dédiée à Okinawa j’ai été forcée d’aller y faire un tour. Le gros souci de ces événements c’est que, si on est pas forcément intéressés par les spectacles, l’intérêt principal c’est la nourriture. Par chance, j’adore la nourriture d’Okinawa et surtout sa bière donc j’étais un peu au paradis. Ou presque parce que quand même c’est nettement mieux à Okinawa même.

I still did a bit more fun stuff and so I am going to write a summary of that. Or at least try. Every week-end, Yoyogi park near Harajuku, is where strange festivals take place. Every week, a new country or place in Japan is put on the spotlights and invades the event space on the left. Since this week was dedicated to Okinawa I had to go. The biggest problem of these events is that when you’re not really interested by the performances there’s only the food left. Luckily I love Okinawa food, mostly its beer thus I was in paradise. Or nearly because paradise is in Okinawa.

okinawa shisa

Dimanche j’ai pas fait grand chose pour être honnête et les trucs que j’ai fait étaient tellement japonais que j’en ai moi même été surprise. Une fois la journée terminée j’ai réalisé que j’avais (enfin) finit par acheté un yukata, fabriqué de l’umeshu et regardé mon émission de rakugo préférée. J’ai presque eu du mal à me rappeler quel âge j’avais. Heureusement je me suis remise de mes émotions et j’ai passé le reste du temps à réviser. Pas grand intérêt quoi.

I didn’t get a lot done on Sunday and the things I have done were so japanese that I was pretty surprised myself. At the end of the day I realized I had (finally) bought a yukata, made umeshu and watched my favorite rakugo TV program. I nearly had a hard time remembering how old I was. Thankfully I came back from that relapse and spent the rest of my time studying. Not very interesting.

Advertisements

2 thoughts on “My week in Japan #23

    1. Mais t’es horrible, elle est vachement bien cette émission. Ces mecs sont à peu près les seuls personnes à la télé japonaise qui me font rire.
      Et puis c’est un super indicateur de mon niveau de japonais, au début je comprenais une blague sur toute l’émission, maintenant j’en suis presque à la moitié et ce que je comprend pas je demande à monsieur de m’expliquer.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s