Tohoku – Visiting Godzilla

Les Japonais peuvent parfois faire de longues heures de route pour voir un seul arbre ou un seul rocher juste parce que ces derniers sont apparus dans un drama ou ailleurs à la télé ou même parfois juste parce que la forme est intéressante ou parce que l’endroit est sacré. Bref, les raisons sont multiples et variées et s’il n’y en a pas déjà une c’est facile à trouver. J’ai eu la chance de me retrouver au fin fond du Japon pour dire bonjour à Godzilla.

Japanese people can sometimes be on the road for a long time to see a single tree or a single rock just because they once appeared in a drama or somewhere else on TV or sometimes just because the shape is interesting or because they’re sacred. Reasons are numerous and if there isn’t one already it’s easy to find. I thus had the incredible luck of finding myself quite deep in Japan to say hello to Godzilla.

 

Bien sûr on ne parle pas de Godzilla le vrai, celui-là est à Shinjuku, d’ailleurs si on voulait être précis au Japon il n’y a pas de Godzilla, c’est Gojira mais le nom importe peu. Je reprend, non je n’ai pas vu Godzilla le vrai mais un rocher dont la forme rappelle celle du monstre.

Of course I’m not talking about the real Godzilla, that one is in Shinjuku. That being said, if I wanted to be precise, there’s no Godzilla in Japan, it’s Gojira, but the name is irrelevant. I’ll try getting back on tracks, no I didn’t see the real Godzilla but a rock with a shape that’s reminding of the monster’s head.

godzilla in Tohoku

Bien que ce soit moi qui me soit chargée de la majorité du programme du voyage ce n’est pas moi qui ait insisté pour aller voir un rocher mais mon chauffeur et on peut pas dire non à la personne qui fait 1 000 km, enfin disons que techniquement elle peut s’arrêter où elle veut. Bref, monsieur m’a dit qu’apparemment on ne pouvait pas faire un tour dans la préfecture d’Akita sans aller voir Godzilla et donc nous sommes allés voir Godzilla, c’était de toute façon plus ou moins sur la route.

Despite being the one in charge of most of the itinerary I wasn’t the one who insisted on going to see that rock but my driver and you can’t really say no to the person who’s been driving you for more than 1 000 km, well, let’s say that this person can technically stop anywhere they want anyway. Well, boyfriend said you couldn’t go to Akita prefecture without seeing Godzilla and thus we went to see Godzilla, it was more or less on the way anyway.

 

japan sea in tohoku

 

Donc nous avons vu Godzilla et … c’est tout. En fait j’ai pas grand chose à dire sur Godzilla, effectivement la forme du rocher est intéressante mais c’est certainement pas assez pour être une raison suffisante pour aller jusque là. Parce qu’en fait y a rien, y a pas de parking, y a pas de restaurants, aucune de ces innombrables échoppes de souvenirs habituelles, rien. C’était une agréable promenade au bord de la mer mais sans plus.

And thus we saw Godzilla and … that’s all. Actually I don’t have a lot to say on Godzilla. The shape of the rock was indeed interesting but it certainly isn’t a reason big enough to warrant going there. Because there’s absolutely nothing there, no car park, no restaurant, none of the usual souvenir shops, nothing. That was a nice walk near the sea but that’s about it.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s